Aller au contenu principal

• Pour tout savoir sur l'actualité du musée, ne manquez pas notre lettre d'information

En savoir plus

• Premier week-end du mois - Samedi 1er et dimanche 2 juin, entrée et activités gratuites

Château de Caen
Ouvert aujourd'hui
Manoir de Catillon

Le manoir de Catillon © Yves Lescroart

Habitat seigneurial en Pays d'Auge

Le manoir de Catillon

Conférence patrimoine
14 - 17 ans adultes Gratuit

Conférence par Yves Lescroart

De récentes découvertes au manoir de Catillon renouvellent la connaissance des logis de bois en Pays d’Auge, en révélant le chaînon manquant entre les grandes salles sous charpente, de plain pied, et les distributions à niveaux superposés sous comble. Cette construction en pan de bois n’avait guère appelé l’attention, mise à part sa très ample toiture, sa largeur peu commune, et une étonnante lucarne, prenant l’aspect d’un grand pignon, dont le faîtage vient croiser l’axe de l’édifice. L’archéologie du bâti a permis d’y identifier une structure à nef et bas-côtés sur trois travées.

Les deux travées latérales comportent deux niveaux ouverts sur pignons nord et sud ; la façade nord, quasiment intacte, conserve à l’étage une série de huit petites fenêtres trilobées, correspondant à la chambre seigneuriale au-dessus d’un cellier. La large travée centrale correspond à une haute salle sous charpente, dotée d’une cheminée sur la paroi nord.

L’étude dendrochronologique a situé cette construction au plus tard en 1471. Le relatif inconfort de cet immense volume a entraîné l’insertion d’un plancher vers 1506, qui a justifié l’implantation d’une grande « lucarne » pour assurer l’éclairement de l’étage ainsi créé. Les cheminées originelles étaient constituées de simples hottes de bois portées par de grand aisseliers greffés dans les poteaux de la cloison nord. Les structures à nef et bas-côtés, si fréquentes dans les granges et halles médiévales, s’adaptaient également à la conception de logis de bois  dont on trouve encore plusieurs exemples en Angleterre.

Le manoir de Catillon en est à ce jour l’ultime témoin complet en Normandie.

 

Yves LESCROART

Conservateur des Monuments historiques de Normandie, à Caen puis à Rouen, de 1976 à 2001.
Inspecteur général des Monuments historiques, il a exercé cette mission jusqu’en 2010 dans les régions d’Alsace, Lorraine, Franche-Comté, puis Nord-Pas-de-Calais, Centre-Val de Loire, Basse-Normandie et Champagne-Ardenne.

Il est l’auteur de nombreuses études sur les architectures de bois.

 

Conférence proposée par le Musée de Normandie - Château de Caen et la société des antiquaires de Normandie.

⇒ Vendredi 31 mai 2024 à 18h. Auditorium du Château de Caen, entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

Conference-le manoir de Catillon-31mai2024_pdf
Habitat seigneurial en Pays d'Auge : Le manoir de Catillon

Dépliant

Télécharger