Aller au contenu principal

INFORMATION

Nous somme heureux de vous annoncer la réouverture de l'exposition "L'île dans les isles" mardi 2 juin à 9h30, dans le respect des règles sanitaires.

Pour les collections permanentes, encore un peu de patience..., rendez-vous au mois de juillet.

Nous sommes heureux de vous retrouver !

Château de Caen
Musée fermé aujourd'hui
Conservation préventive

Conservation préventive © Musée de Normandie - Ville de Caen / Lucie Voracek

Conservation

Au-delà des objets visibles dans les salles des collections permanentes ou des expositions temporaires, des milliers d'autres sont conservés dans chacune des trois réserves du Musée de Normandie.

© Musée de Normandie - Ville de Caen / Lucie Voracek

Loin d'être endormis et oubliés, ces objets, sortis de l'ambiance feutrée des salles, vivent au rythme méconnu de l'activité des coulisses du musée. Dans un environnement protégé où la température, l'hygrométrie, l'intensité lumineuse et les accès sont strictement contrôlés, s'affairent conservateurs, chercheurs ou techniciens. Les objets y sont analysés et étudiés dans le cadre de recherches, de publications ou en vue d'expositions temporaires. C'est aussi dans ces réserves que se font certaines restaurations ainsi que les vérifications des registres d'inventaire où chaque objet est répertorié.

 

Régulièrement, certains de ces objets rejoignent les salles du musée pour remplacer ceux qui ont besoin d'être restaurés ou pour assurer les rotations avec ceux qui ne peuvent pas rester exposés trop longtemps sans se dégrader, comme le textile ou le papier. D'autres enfin voyagent plus loin et sont prêtés pour des expositions temporaires en France ou à l'étranger (> voir nos collections en voyage).
 
Ainsi, les objets conservés dans les réserves complètent de façon cohérente ceux qui sont exposés. Ensemble, ils font la richesse des collections du Musée de Normandie.

 

Le vieillissement et la dégradation des œuvres sont des phénomènes continus et naturels qu'on ne peut totalement arrêter. Chaque objet a sa propre fragilité et réagit différemment aux facteurs de dégradation : certains matériaux comme le textile seront sensibles à la lumière, certains tel le métal le seront plus aux variations d'humidité, d'autres enfin comme le bois craindront les attaques d'insectes xylophages. On peut ralentir les effets des altérations des objets en agissant sur les causes des dégradations et en maintenant les collections dans des conditions adaptées à leur nature et à leur état, en salle d'exposition ou en réserve.

Les collections textiles sont particulièrement sensibles à la lumière et à la manipulation : selon leur taille, les objets sont donc enroulés, suspendus sur des cintres rembourrés ou posés sur des étagères.

© Musée de Normandie - Ville de Caen / Lucie Voracek

© Musée de Normandie - Ville de Caen / Lucie Voracek

Les objets archéologiques les plus fragiles, sont logés dans des blocs de mousse découpés sur mesure.

© Musée de Normandie - Ville de Caen / Lucie Voracek

© Musée de Normandie - Ville de Caen / Lucie Voracek

Au-delà de ses installations au château, le Musée de Normandie gère une réserve externalisée de 1200m² qui abrite les grandes pièces ethnographiques des collections de l’établissement et le dépôt lapidaire de la Société des Antiquaires de Normandie dont la gestion nous a été confiée en 1983.

L’organisation de cette réserve a été voulue pour regrouper l’ensemble de ces objets auparavant éparpillés dans différents lieux inadaptés de la ville.
Cette grande réserve, sécurisée et fonctionnelle, a permis de réunir dans un même bâtiment l’ensemble de ces collections maintenant conservées dans de bonnes conditions, favorisant aussi le travail des équipes du musée.

 

© Musée de Normandie - Ville de Caen / Pascal Leroux

© Musée de Normandie - Ville de Caen / Pascal Leroux

© Musée de Normandie - Ville de Caen / Pascal Leroux