Aller au contenu principal

INFORMATION

Nous somme heureux de vous annoncer la réouverture de l'exposition "L'île dans les isles" mardi 2 juin à 9h30, dans le respect des règles sanitaires.

Pour les collections permanentes, encore un peu de patience..., rendez-vous au mois de juillet.

Nous sommes heureux de vous retrouver !

Château de Caen
Musée fermé aujourd'hui
Porte Saint-Pierre

Porte Saint-Pierre du château de Caen © Musée de Normandie - Ville de Caen / Philippe Delval

La Porte Saint-Pierre

La Porte Saint-Pierre domine un espace dégagé entre les murailles du château et l'église Saint-Pierre qui était autrefois un quartier d'occupation plus dense, masquant en partie la vue spectaculaire sur la barbacane, la porte monumentale et la longue perspective du rempart médiéval.

La Porte Saint-Pierre a connu de nombreuses transformations depuis le 11e s. que l'absence de fouilles archéologiques ne permet pas de connaître toutes avec précision.

Situer le lieu dans le temps :

XIème - XIIème s.
XIIème - XIVème s.
XIVème -
Guerre de Cent Ans
XVIème - XVIIIème s.
XIXème - XXème s.
Depuis 1947

Au fil de l'histoire :

La porte sur la ville

La Porte Saint-Pierre constitue aujourd'hui l’accès principal des promeneurs entrant dans le château depuis le centre-ville. Elle a été restaurée après 1944 pour restituer l'aspect d'une porte médiévale précédée d'une barbacane et dominant un espace dégagé devant l'église Saint-Pierre. La porte débouchait autrefois sur un quartier de la ville plus densément construit et révélé en partie par les fouilles archéologiques.

La porte sur la ville
11e s. : La poterne sud

La porte Saint-Pierre était à l'origine (11e s.) une simple poterne desservie par un chemin empierré en forte pente qui se poursuivait vers l’église Saint-Pierre. Cette poterne ne permettait pas l'accès d'attelages et était réservée aux piétons. La porte Saint-Pierre était alors un simple passage non fortifié vers le bourg ducal, lui-même protégé par un rempart extérieur, complétant la défense du château.

11e s. : La poterne sud
Les modifications depuis la guerre de Cent Ans

La Porte Saint-Pierre a été fortifiée selon une chronologie et des dispositions difficiles à préciser. Au milieu du 14e s. la porte était ouverte dans une tour dont on reconnaît encore le décor gothique sur un dessin de 1650. Pendant la guerre de Cent Ans, les Anglais, qui occupent le château de 1417 à 1450, ont ajouté la barbacane destinée à protéger la forteresse d'une population dont ils se méfient.

Les modifications depuis la guerre de Cent Ans
La Porte Saint-Pierre au temps de la caserne

La Porte Saint-Pierre a été fortement endommagée en 1793. La porte et la barbacane sont remises en état à partir de 1804. Les murs sont remontés pour former un parapet et la porte est restaurée dans le goût classique. Elle est ornée de deux colonnes engagées et d'un fronton triangulaire à bas-relief représentant le grand sceau de l’Empire. Deux pièces à usage de cachots sont conservées de part et d’autre du passage.

La Porte Saint-Pierre au temps de la caserne
Les bombardements de 1944

Ruinés par le temps, les aménagements de la Porte Saint-Pierre sont aussi très dégradés par les bombardements de 1944. La porte est restaurée conformément à la dernière campagne de construction supposée, à la fin du 18e s., sans rétablir toutefois les colonnes et le fronton de 1804. La barbacane fait quant à elle l’objet de fouilles archéologiques avant d’être restaurée à son tour.

Les bombardements de 1944