Aller au contenu principal

INFORMATION

Le musée est ouvert du mardi au dimanche, dans le respect des règles sanitaires. Entrée gratuite pour les -26 ans et le 1er week-end de chaque mois. Bonne visite !

En savoir plus
Château de Caen
Ouvert aujourd'hui
Porte des Champs

Porte des Champs du Château de Caen © Musée de Normandie - Ville de Caen / Philippe Delval

La Porte des Champs

La Porte des Champs a été construite après le transfert du château sous l'autorité du roi de France Philippe Auguste (1204). Elle est alors la porte principale du château défendue par deux tours et ouvrant sur un pont au dessus du fossé.

Elle a connu de nombreuses transformations à partir de la guerre de Cent Ans.

Peu touchée par les bombardements de 1944, la Porte des Champs constitue dans le château l’un des témoins les plus représentatifs de l’architecte médiévale.

Situer le lieu dans le temps :

XIème - XIIème s.
XIIème - XIVème s.
XIVème -
Guerre de Cent Ans
XVIème - XVIIIème s.
XIXème - XXème s.
Depuis 1947

Vidéo :

Au fil de l'histoire :

13e-14e s : La porte sur les champs

La Porte des Champs et sa barbacane : La Porte des Champs remplace au début du 13e s. l'antique tour-porte du 11e s. détruite lors de l’édification de la chemise du donjon. Elle était composée d’une porterie à deux tours crénelées, encadrant un passage charretier barré d’une herse. Elle était défendue par un ouvrage avancé, une barbacane comparable à celle de la Porte Saint-Pierre, mais dont la date de construction est moins assurée.

13e-14e s : La porte sur les champs
13e-14e s. : Le château royal

La Porte des Champs à l'époque médiévale : La Porte des Champs fait fonction d'entrée principale du château du 13e s. au 15e s. Elle est construite sur un modèle qui se rencontre dans de nombreux châteaux aménagés par les architectes du roi Philippe Auguste. Ses défenses ont été renforcées notamment pendant la guerre de Cent Ans par l'ajout de mâchicoulis, la transformation des archères en canonnières. La barbacane est construite ou réaménagée à cette époque.

13e-14e s. : Le château royal
Les transformations des 16e-18e s.

Au 18e s., le passage charretier est élargi en retaillant le mur, ce qui a pour effet de décentrer le cartouche héraldique du 15e s. visible sur la façade extérieure. La barbacane est également aménagée : les niveaux inférieurs sont comblés, un passage voûté suffisamment large pour laisser passer les charrettes est créé, ainsi qu’une plateforme de surveillance.

Les transformations des 16e-18e s.
La Porte des Champs au temps de la caserne

Au 19e s. les militaires apportent les derniers aménagements à la Porte des Champs. Les fossés, sont fermés par une caponnière construite sous le pont. À l'intérieur de l'enceinte, un bâtiment de caserne vient réduire le dégagement au débouché de la porte qui reste le seul accès pour les véhicules. La Porte des Champs doit son nom à la campagne sur laquelle elle ouvrait autrefois. On l'appelle désormais Porte de Secours.

La Porte des Champs au temps de la caserne
Les bombardements de 1944 et la Reconstruction

La Porte des Champs a traversé la période de garnison du régiment d'infanterie, entre 1875 et 1939, sans importantes transformations. Le rempart proche a quant à lui été plusieurs fois réparé et adapté pour l'aménagement de postes de tir. Ce secteur a été moins gravement touché que d'autres par les bombardements de 1944. La Porte a été restaurée pendant la Reconstruction (1948-1963) puis munie en 2013 d'une passerelle moderne.

Les bombardements de 1944 et la Reconstruction