Musée de Normandie

Appel à collecte

Photo Philippe Delval

Le Musée de Normandie lance un appel à collecte pour son exposition de 2020 : "Carnaval".

 

  • En 2020, le Musée de Normandie et le Musée d’art et d’histoire de Granville s'associent pour organiser une exposition sur le thème du Carnaval*.

 

Présentée à Granville de mars à septembre 2020, l'exposition sera ensuite accueillie à Caen de novembre 2020 à mars 2021. L'objectif de cette exposition est de mettre en regard les carnavals de Granville et de Caen à l'aune des pratiques carnavalesques d'Europe et d'ailleurs.

 

À cette occasion, le Musée de Normandie lance un appel à collecte :

Vous, vos parents, grands-parents, …, avez caracolé dans les rues de Caen lors de son carnaval étudiant ?

Vous avez précieusement gardé photographies, masques, déguisements ou tout autre objet ?

 

Si vous détenez des souvenirs à partager, merci de bien vouloir prendre contact avec :

Simon Lanry – assistant de conservation au Musée de Normandie (s.lanry@caen.fr / Simon Lanry - Musée de Normandie - Château - 14000 Caen ).

 

Une rencontre sera organisée afin de collecter des informations et de sélectionner les documents. Puis, selon vos souhaits, les documents pourront être présentés dans l’exposition et/ou numérisés. Pendant l’exposition, toutes les mesures assurant la sécurité et la conservation seront prises à la charge du musée. Les documents et les objets prêtés seront restitués à la fin de l’événement.

 

  • Collecte assurée jusqu’au mois de juin 2019.

 

*Carnaval est une fête calendaire qui marque la fin de l'hiver et précède la grande période d'abstinence chrétienne qu'est le Carême. Expression d'un franc comique populaire, par opposition à une culture officielle et sérieuse, c'est une communion festive à la fois pour ses acteurs et ses spectateurs. Fête du renouveau, de la célébration du printemps, dont la principale vertu est l'expiation des péchés de la société locale, ses expressions sont multiples. Le carnaval de Granville (classé patrimoine immatériel en 2016) et le Carnaval des étudiants de Caen, codifiés dans leurs aspects actuels au XIXe siècle, partagent cet impérieux besoin d'exaltation, de démesure, de démonstration de force et de critique sociale, tout en s'appropriant la ville.

 

Photo : Philippe Delval