Musée de Normandie

Préhistoire & Antiquité

Casques de l'âge de Bronze découverts à bernières-d'Ailly (Calvados). dépôt de la ville de Falaise. ©Musée de Normandie-Ville de Caen / Studio Rougereau

Le parcours du Musée de Normandie commence à la préhistoire

Tous les temps de cette longue période sont présents : le paléolithique, avec les premiers foyers repérés sur le site de Port-Pignot près de Fermanville (Manche) vers 220 000 av J.-C. ; le néolithique (l'âge de Pierre), l'âge du Bronze, illustré par de magnifiques casques découverts à Bernières d'Ailly (Calvados). Ces casques, datés vers 1100-900 av J.-C que l'on peut rapprocher d'une famille de casques utilisés en Europe centrale et en Italie au IXe siècle av J.-C., témoignent de la grande maîtrise atteinte par les artisans de la fin de l'âge du Bronze et de l'évolution vers une société guerrière.

L'Antiquité est elle aussi bien représentée, avec deux sections : la première est dédiée aux peuplements gaulois. Au début du second âge du Fer (période de la Tène, vers 450-30 avant J.-C.), la Normandie est affectée par les migrations de peuples celtes, appelées Gaulois par les Romains. Les modes de vie changent ainsi que les pratiques funéraires. Le rite de l'inhumation est progressivement remplacé par celui de l'incinération au IIIe siècle avant notre ère.

La seconde section évoque la conquête, quand la Gaule est prospère et très peuplée, puis la romanisation, avec l'aboutissement de la civilisation gallo-romaine (Ier s. av J.-C. – IVe s. après J.-C.). Rome unifie et organise la Gaule en trois provinces. La Normandie est rattachée à la Lyonnaise, du nom de sa capitale Lyon. L'autorité romaine s'impose en Gaule à travers ses villes diffusant un mode de vie "à la romaine". La statue de la déesse-mère est un bon exemple de la romanisation d'un culte indigène. Elle représente une femme assise dans un fauteuil, de part et d'autre de laquelle se tiennent deux enfants. Bien que romaine, elle porte sur son manteau deux fibules (agrafes) ainsi qu'autour du cou un torque de tradition gauloise".